samedi 22 septembre 2012

Musique bretonne par le groupe Menez-Band, à écouter... j'ai le CD, je vous le recommande...


Menez Band, c'est une formation musicale qui puise ses inspirations dans le riche et varié patrimoine musical celtique. Des chants de marins aux compositions plus modernes, les influences bretonnes et irlandaises constituent la base de leur inspiration, voici un extrait, une vidéo, mais pour en savoir plus cliquez sur le lien suivant...
http://menezband.blogspot.fr/





samedi 16 juin 2012

Voyage...

Les mots tourbillonnent et s’envolent
dans un fatras de pensées qui s’étiolent
de sa plus belle plume le poète tâtonne
puis en monologue son esprit déraisonne.

Sur un bout de papier l’encre coule à flot
ce soir chantent et dansent les mots
quelques tourments qu’il emprisonne
pour guérir de ses maux qui foisonnent.

Son âme voyage au fil des jours au fil du temps
dans une symphonie qu’il compose allègrement
avec passion le virtuose apprivoise les mots
et achève son œuvre il est temps de trouver repos.

Etoiledelys


Grégorian - Voyage Voyage


dimanche 1 avril 2012

Psycho...


Je suis électro quand l’amour me pique
attention bobo, amour satanique
un oui pour un non, voilà que tu tiques
convenons d’un oui, amour mécanique.

Psycho délire, duo toxique
Psycho délire, duo pathétique

Je donne le  la tu es sympathique
mais bien au delà, tu es maléfique
je te subventionne, je suis diabolique
si je te questionne, tu deviens caustique.

Psycho délire, duo toxique
psycho délire, duo pathétique


Tu donnes le do, plus bas c’est sismique
trop de la pour un do, amour héroïque
je suis dans le mambo, du monde robotique
perdue dans le chaos, amour apocalyptique.
Etoiledelys

Put Your Hands Up For Detroit de Fedde Le Grand

vendredi 30 mars 2012


J‘ai comme une envie de désobéir
à ma conscience je veux le dire
pour rompre la monotonie
qui me joue sa mélodie
déroulant son tapis d’uniformité
et me faisant prisonnière de ses vices cachés
Si j’osais…
J’ai comme une envie de désobéir
à des principes idiots et en finir
avec ces fourberies scabreuses
qui m’enlisent dans une eau boueuse
je voudrais avancer
et de tout mon être balancer
Si j’osais…
J’ai comme une envie de désobéir
à des lois qui me font rugir
à des principes soi disant fondamentaux
créant des injustices cachées sous les manteaux
quelle liberté ? Quelle égalité ? Quelle fraternité ?
Souffrance autour de moi force est de constater.


Etoiledelys
Touch my soul de Franck Duval

dimanche 8 janvier 2012

Quintessence


Sur mon chemin je t’ai croisé un jour par hasard
et dans le sillage de tes pensées je me suis perdue
pourtant j’ai su qui tu étais au premier regard
et à l’ombre de tes mots je me suis posée émue

quintessence de tes mots troublants ou sages
écrits à la lueur de ton âme et de ta solitude
déferlant au gré de ta plume sur une page
une poignée de mots exprimant ta lassitude

j’entends tes moindres soupirs dans le silence absolu
des chants qui raisonnent et s’élèvent dans ton ciel gris
j’entends les battements de ton coeur que tu mets à nu
et ton souffle de vie qui anime tes rêves au milieu de la nuit
Etoiledelys

Voyage voyage de Grégorian

dimanche 25 décembre 2011

Rêves éveillés


Pour toi je me ferais reine si tu veux être mon chevalier
chevalier au coeur tendre qui saura me surprendre
si tu me dis les mots que j’attends depuis si longtemps
je te promets caresses au fil des jours et tendresse pour toujours
tu es dans mes pensées et je te dessine avec des mots
je me ferais ballerine pour danser et je serais ta muse pour t’inspirer
je me ferais douce et câline pour guérir tes blessures
et je bercerais ton âme au creux de moi le soir pour apaiser chagrin
je t’emmènerai au pays des songes pour rêver et croire à demain
main dans la main nous irons à travers le temps qu’il nous reste
pour le plus merveilleux et le plus beau des voyages
et faire le serment de s’aimer et de ne jamais se quitter
ce n’est qu’un rêve éveillé mais permettez moi d’y croire
.

Etoiledelys


Is this love de Alison Moyet




vendredi 16 décembre 2011

Les quatre saisons


Souffle le vent d’automne hurlant et troublant
dans la campagne qui s’endort ton cri raisonne
comme pour mieux effrayer les petits enfants
tu déshabilles les arbres les cœurs frissonnent.

Jour de brouillard l’hiver étend sa cape glaciale
austère et sournois avec son cortège de nuages
même le soleil a peur de toi et devient plus pâle
et tu angoisses les âmes,  va-t-en plie bagages.

Doux rayons de soleil le printemps s’en revient
réveille la vie engourdie depuis trop longtemps
les oiseaux heureux remercient le divin magicien
pour ces beaux jours fastueux d’amour naissant.

Le soleil en noble vainqueur brille de mille feux
et les arbres ont revêtu leur plus belle parure
le plus doux des ombrages pour les jours fiévreux
splendeur et promesse d’un été au ciel bleu azur.

Etoiledelys